Le facebook de la Cie Alban dans la Boîte

La compagnie est à l’image de son créateur : éclectique, tout terrain, et en recherche du lien concret qui pourrait l’unir au monde. Cela l’engage dans une démarche de création à la fois exigeante et accessible à tous les publics, quitte à aller les trouver où ils sont, dans la rue, la nature, chez eux, etc. La forme importe moins que d’arriver à provoquer la rencontre.

La compagnie, expliquée par Alban

« La danse me relie aux premiers danseurs. Et les premiers danseurs sont les chamanes. »

Alban de la Blanchardière

La double création KORFA (Korfa le cercle et Korfa l’odyssée) est voulue et pensée pour porter le sens commun à toutes les formes artistiques et esthétiques travaillées par Alban depuis ses débuts. Cela représente une étape importante, dans laquelle la compagnie affirme sa ligne artistique.
Pour cela, elle aura bénéficié de nombreux soutiens, dont celui de la DRAC Bretagne, du CG22 (partenaire historique), et du compagnonnage de T.E.E.M., structure conventionnée dirigée par Patrick Le Doaré à Quimper.

Aujourd’hui, la compagnie s’engage dans une nouvelle création : Jasadân. Issue de la rencontre d’Alban et Nawal Raad, celle-ci marque une nouvelle étape dans l’évolution de la compagnie.

La compagnie Alban dans la Boîte a deux autres créations à son actif : Alouen Ttoki, spectacle pluridisciplinaire autour des liens entre spectacle vivant et chamanisme et Pérégrination solitaire, expérience artistique à la frontière entre rite initiatique et improvisation sauvage. C’est un parcours solitaire sur plusieurs jours, dans lequel Alban vit dehors, ne mange presque pas et danse au gré de ses envies et de ses inspirations.